AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le passé n'est jamais très loin [PV Stefan S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vampire portant un Lapis Lazuli & Administratrice.

avatar
Remember my name
Messages : 559
Date d'inscription : 19/04/2011
Localisation : Mystic Falls


MessageSujet: Le passé n'est jamais très loin [PV Stefan S.]   Jeu 28 Avr - 23:52


    Plus tôt dans la journée, ou devrais-je dire dans la nuit, j'avais envoyé un message sur le téléphone de Stefan lui ordonnant de me rejoindre près de l'ancienne église. Ce bâtiment qui autrefois était l'un des plus imposants et des plus visité de Mystic Falls n'était maintenant plus que l'ombre de lui-même. La belle façade en bois de hêtre, le clocher imposant et la porte d'entrée magnifiquement sculptée n'étaient maintenant plus que ruine et cendres, vestige du terrible incendie qui avait eu lieu ici même en 1864. Je touchais non sans une once de nostalgie l'une des poutres brûlés. Emily y avait périt. Elle et toutes les autres sorcières restées ici étaient mortes brûlées vives par ces satanés humains sans cervelle! Je les haïssais tous autant qu'ils étaient et ne voyais maintenant en eux que du sang frais, de la nourriture pour vampires. Rien d'autre. Ils ne méritaient pas de vivre, eux et leur craintes insensées! Emily avait été mon alliée la plus fidèle et la plus sincère, jamais elle me m'avais trahie.

    - Je sais que ton âmes et encore ici Emily, tout comme je sais que toi et tes petites copines sorcières vouez une haine incommensurables aux vampires. Sache que je n'ai pas voulu ta mort, je n'avais pas le choix. Dis-je en m'agenouillant vers ce qui fut jadis la porte d'entrée.

    Je n'avais pas choisi cet endroit au hasard, loin de là étant donné qu'il avait été l'un de nos endroits préférés à Stefan, Damon et moi. Nous avions passée nombre d'heures à discuter et à épier les gens qui passaient sous l'ombre du chêne qui, à ma plus grande surprise, était encore debout. Ces lieux regorgeaient de souvenirs pour nous, des souvenirs dont j'allais avoir besoin pour le faire céder. Parler du passé et des sentiments qu'il avait si longtemps nourrit pour moi allait jouer un rôle important, ou du moins je l’espérais. Le tout était de paraitre gentille et sincère, ce que je savais très bien faire lorsque l'occasion se présentait. J'allais redevenir la Katherine Pierce qu'il avait connu, celle qu'il avait tant aimé et tant courtisé. J'allais raviver cette flamme sur le point de s’éteindre au fond de lui.

    Stefan n'avait pas répondu à mes messages mais je savais qu'il allait venir, qu'il ne se défilerait pas. Pourquoi? Parce qu’inconsciemment il voulait me voir, j'en étais certaine. Sa tête n'était pas remplie que d'image d'Elena, il y avait encore les miennes. Alors que je continuais à faire face à l'église j'entendis des pas dans mon dos. Des pas doux et réguliers que je reconnaissais bien. Un sourire se dessina immédiatement sur mes lèvres, le jeu pouvait commencer.


    - Tu es enfin là, j'ai faillais attendre. Dis-je en me retournant face à lui. Je savais que tu viendrais.

_______




Be careful Invité, I'm still looking at you . . .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dear-diary-rpg.forumgratuit.org

Invité

avatar
Remember my name
Invité



MessageSujet: Re: Le passé n'est jamais très loin [PV Stefan S.]   Ven 29 Avr - 2:27

Un peu plutôt dans la journée j'avais eu un message disant d'être à la vieille église à 18H et de venir seule, de Katherine. Je ne lui avais pas répondu, elle ne méritait pas que j'utilise mon crédit pour elle. J'avais décidé de ne pas y aller, qu'est-ce qu'elle espérait ? Je lui ai déjà dit et prouver à chaque fois que l'on s'est vu que j'aimais Elena et personne d'autre ! Je n'avais parlé à personne de se message, même pas à Elena, sa n'en valait pas la peine puisqu'il voulait rien dire pour moi.

Le reste de la journée passa en un éclair, j'avais écris dans mon journal, j'étais allé voir Elena, bref, une journée quotidienne. Mon regard s'attarda vers l'horloge. Le cadran affichait 5H45. Donc 17H45. Le bruit du tic tac m'agaçait, il me faisait croire que le temps pressait. C'est à cet instant que je me souvins du message de Katherine. Je sortis mon portable et relis le message "18H à la vieille église..." murmurais-je. Je fis un bond pour me levait de ma chaise et partit à toute vitesse vers la forêt. Je ne sais pas se qui m'a pris, mais quelque chose me dit d'y aller. Mon intuition ne m'a jamais trompé donc on verra bien se qui se passera. Avec un peu de chance, Katherine m'annoncera qu'elle quitte la ville et qu'elle voulait simplement me dire au revoir, même si un a dieu serait encore mieux !

Je ralentis, je m'arrêta puis commença à marcher. Les bruits de mes pas sur les feuilles mortes gâché l'effet de surprise. Mon regard se détourna vers le vieux chaînes, un film de mémoires me revint en tête. Je secoua la tête, je ne voulais pas me souvenir du temps où je courtisais Katherine, enfin Katerina. Elle se retourna. J'étais assez troublé en faite... La dernière fois que j'étais venue ici c'était pour accompagnait Damon à l'intérieur du tombeau, mais se n'était pas sa qui me troublait. S'était qu'autre fois, se lieu était l'un de mes préférés, j'y avais passé du bon temps, mais c'est le passé. Katherine me lança:


-Tu es enfin là, j'ai faillais attendre. Je savais que tu viendrais.

-Pourquoi m'a fais-tu venir ici ?

dis-je directement sur un ton calme en faite. Je voulais partir de cet endroit au plus vite, il n'est pas bon de repenser au souvenir...
Revenir en haut Aller en bas

Vampire portant un Lapis Lazuli & Administratrice.

avatar
Remember my name
Messages : 559
Date d'inscription : 19/04/2011
Localisation : Mystic Falls


MessageSujet: Re: Le passé n'est jamais très loin [PV Stefan S.]   Ven 29 Avr - 3:03

    - Ne sois pas si tendu Stefan, je ne vais pas te manger. Dis-je afin de détendre l'atmosphère qui s'était considérablement alourdie depuis son arrivée.

    Mon regard vagabondait, allant tantôt dans la direction de Stefan, tantôt dans celle de l'église. Pour la première fois depuis longtemps je me sentais bien, entière. L'odeur des bois et le chant des oiseaux me firent l'effet d'une gifle: je nous revoyais tous les deux, riant et discutant sous un soleil de plomb, moi habillée de ma robe la plus élégante et lui avec son costume qui lui allait si bien ... Comme le temps était passé vite. 148 ans plus tard je me retrouvais exactement au même endroit et accompagnée du même homme, finalement le monde avait beau avoir évolué, nos valeurs affectives étaient toujours les mêmes. Cet endroit était notre endroit et reflétait notre histoire.

    Je souris à Stefan tout en l'invitant à me suivre sous notre chêne. Celui-ci avait beaucoup grandit depuis la dernière fois et faisait bien le double de sa taille. Le soleil était caché derrière une couche épaisse de nuages gris mais je pouvais clairement sentir la chaleur de ses rayons sur ma peau. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ressentie ce sentiment mêlant subtilement la joie et la haine. J'étais heureuse de pouvoir me retrouver ici avec lui, mais nourrissais intérieurement une rancœur inébranlable envers cette personne. Il m'avait enfermé dans un tombe, m'avait laissé entre les griffes de Klaus et pire il avait préféré rester avec Elena plutôt que de venir m'aider. Pour ces raisons et bien d'autre encore je le détestais de toute mon âme. Cependant l'heure n'était pas aux amourettes, j'avais toujours besoin de leur protection et ne leur ficherai de toute évidence pas la paix tant que les deux frères n'accepteraient pas de me donner un coup de main.


    - Tu te souviens de cet endroit? Damon, toi et moi avons passé énormément de temps ici pendant que ton père hurlait sur tous les toits que les vampires étaient à Mystic Falls. Dis-je en riant. Et c'est à ce même endroit que tu m'as invité au bal des fondateurs, c'était un évènement important pour toi étant donné que tu étais censé annoncer tes fiançailles avec cette femme. Comment s'appelait-elle déjà? Ah oui, Rosalie. Lorsqu'elle est morte tu étais au plus bas, et qui t'as remonté le moral? Moi. Bon, ok, j'admets que c'était de ma faute, j'aurais sûrement pas dû la tuer mais elle était tellement agaçante!

    Parler de Rolasie me fit rire, elle avait joué un rôle important dans ma relation avec Stefan sans même s'en rendre compte. C'est sa mort qui nous a rapproché lui et moi, et rien que pour ça elle méritait que je me souvienne de son prénom. J'avais caché à Stefan que c'était moi qui l'avais vidé de son sang jusqu'à ce que je lui révèle mon secret. A ma plus grande surprise il l'avait plutôt bien pris, moi qui croyais qu'il me haïrait.

    - Regarde les choses en face Stefan, le décor à changé, les technologies évoluées, mais nous sommes encore là nous. Et nous sommes les même qu'à cette époque. Ferme les yeux et dis moi ce que tu vois. Dis-je en fermant les yeux afin de lui montrer l'exemple. Je vois une grande et belle église blanche au toit rougit par l'ardoise, une foule de gens habillées élégamment pour la messe du dimanche: les dames portent des robes bouffantes aux couleurs printanières et se cachent sous leurs ombrelles alors que les homme, eux, arborent fièrement leur costumes impeccables. Et au milieu de cette foule de croyants, il y a nous trois, souriant et s'amusant à se courir après.

    Je comptais jouer sur les sentiments et les souvenirs afin de mettre le doute dans l'esprit de Stefan, quoi que je n'eus pas à beaucoup me forcer étant donné que c'était réellement ce que je voyais lorsque je fermais mes yeux. Depuis ce temps Damon s'était beaucoup endurcit et renfermé alors que Stefan été resté le même gentil garçon. Je réprimais un sourire lorsque le surnom que je lui avais donné me revint en mémoire "doux Stefan", Dieu que c'était niais!

    - Dis moi, pourquoi es-tu venu? Tu aurais très bien pu décliner cette invitation, non pas que je m'en plaigne. Et pitié évite le sarcasme, j'ai eu ma dose avec Damon. Finis-je par lui demander en le fixant intensément.

_______




Be careful Invité, I'm still looking at you . . .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dear-diary-rpg.forumgratuit.org


Remember my name
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le passé n'est jamais très loin [PV Stefan S.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le passé n'est jamais très loin [PV Stefan S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans les contes de fées, le loup n'est jamais très loin, mais chez moi? (PV Scott)
» La mort n'est jamais très loin. Cherche bien et tu l'as trouvera.
» Mav | Loin, très loin l'un de l'autre à jamais séparés
» le passé n'est jamais loin ► thorgan, jeremiah et camille.
» Lorsque le corps ,n'est pas occuper notre esprit s'évade...loin...très loin[A archiver]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to Mystic Falls :: En dehors de Mystic Falls :: L'ancienne église-